fbpx
Gazette de Cozette : Conseils et décryptage,  Healthy

Manger en écoutant son corps, comment faire ? décryptage de l’alimentation intuitive

Article écrit par Valérie Carboni, Naturopathe à Nice.

« Située à Nice, je suis naturopathe.

Je propose des consultations à distance, en visio ou à domicile. »

 

« Aromathérapie, phytothérapie ou homéopathie, j’adapte mon accompagnement à chacun de mes patients. »

 

1. L’alimentation intuitive : On pourrait aussi parler d’alimentation consciente.

C’est quoi encore ?

 

« Commencez d’abord par oublier tout ce que vous savez sur l’alimentation. »

« Tous les bons conseils qu’on vous a donnés, vos croyances, etc. On fait un « Reset » »

 

« On remet tout en question.

Vous en êtes capable ! Les idées reçues « Oust » »

« Manger en écoutant son corps, ça vous parle ?

Ressentir ses sensations : goût, texture, odeur, etc.

En prenant conscience de la satiété réelle, c’est-à-dire savoir à quel moment votre corps a assez mangé. »

Pourquoi ?

  • Rééquilibrer nos besoins et nos envies.
  • Manger ce qui est bon pour nous sans se soucier des calories.
  • Surtout sans faire de régime et subir la frustration qui va avec.
  • Écoutez votre corps et pas votre cerveau.

2. Changer ses habitudes

« Je m’explique »

« Vous êtes – vous déjà levé le matin et en préparant votre petit déjeuner, vous vous êtes rendu compte qu’en fait vous n’aviez pas vraiment faim, que vous aviez procédé par habitude ?

Je me lève je prends un petit déjeuner parce que j’ai toujours fait comme ça. Et en plus il faut bien manger le matin pour être en forme toute la journée. C’est le repas le plus important … Des céréales, du lait, des fruits, bla-bla-bla bla-bla-bla STOP !

« Réveillez-vous ! »

Écoutez, écoutez ce que veut votre corps à ce moment précis.

Stop aux croyances polluantes et aux habitudes qui nous usent ! »

 

« Ça recommence à midi de toutes façons puis au goûter, puis le soir…

Vieilles croyances !

Nourriture émotionnelle, manger sans avoir besoin physiquement mais juste mentalement.

Je mange pour calmer mes émotions. Ennui, tristesse, anxiété, mal-être, excitation etc.

Écouter vraiment son corps, permet de manger deux fois moins que lorsque vous mangez par habitude. »

3. Changer de méthode

« Déjà, on n’y pense pas !

Le cerveau enregistre très bien les signaux.

Par exemple, si vous vous dites : « Je suis au régime » votre cerveau va constamment vous envoyer le message qu’il a faim. C’est un leurre. C’est psychologique et ça marche comme ça pour beaucoup. »

« Alors que si vous décidez d’être conscient des signaux que vous envoie votre corps et de manger uniquement quand votre estomac gargouille, c’est absolument différent. Vous ne vous privez plus, vous avez choisi de fonctionner de cette manière et d’être à votre écoute. »

« Nous sommes uniques, je vous le dis souvent. Les conseils des diététiciens et des nutritionnistes ne sont pas mauvais, ils correspondent à certaines personnes, mais pas à tout le monde. Le problème c’est qu’on vous dit quoi manger ! »

« Personne ne doit me dire comment manger, vous devez le sentir dans votre instinct. Vous devez passer par une reconnection à vous-même. Ça vous permet d’entendre les vrais signaux.

  • Quand ai-je faim
  • Quand n’ai-je plus faim »

« On peut commencer par une petite détox pour faire une remise à zéro. Attention détox ne veut pas dire privation, juste éviter certains aliments, comme la viande, les céréales … manger fruits et légumes frais pendant quelques jours. »

« Soyez conscients que moins vous allez manger plus vous serez en forme. »

« Regarder les vidéos des personnes habituées à jeuner par exemple sur YouTube ou autres, ils le disent tous. Moi-même je m’en suis rendue compte.

Au début on peut ressentir un petit coup de fatigue le temps que l’organisme fasse ça détoxication.

Rapidement, vous ne ressentirez que des bénéfices.

Il faut bien comprendre que la digestion consomme énormément d’énergie et fatigue votre corps. C’est pourquoi beaucoup de personnes font la sieste après le repas. »

3. Changer votre propre perception

Un point très important !

« Plus vous allez juger la nourriture, plus vous allez-vous juger, et plus vous aurez un résultat négatif sur vos ressentis naturels.

Par exemple : « ce fromage fait grossir, ce chocolat va automatiquement aller sur mes hanches …»

Vous en aurez envie et encore envie, et ces aliments seront plus mauvais pour vous. »

« Ne vous mettez pas dans l’effet « restriction » vous avez le droit de manger tous les aliments que vous voulez. »

« Pizza, burgers, frites, glaces, évidemment ce n’est pas moi qui vous recommanderai ce genre d’alimentation, puisqu’une alimentation saine est de toute façon meilleure pour nourrir notre organisme et garder une bonne vitalité. Mais soyez conscients que vous mangerez uniquement lorsque votre corps en aura réellement envie. »

« J’ai le droit de manger quand j’ai vraiment faim.

Peut-être que ce qui ressemble à de la faim à ce moment précis n’est finalement qu’une demande d’eau. Mon corps a besoin d’hydratation tout simplement. Buvez de l’eau, un thé, et voyez si la faim disparaît. Il y a beaucoup de chances pour que vous vous rendiez compte que vous aviez juste besoin de boire. »

Un thé, ou un café, peut-être très réconfortant parfois.

Un grand verre d’eau va hydrater votre corps et il ne réclamera plus rien pendant au moins une heure. »

« Posez-vous toujours la question avant de manger quelque chose. « ai – je vraiment faim ou juste besoin de combler un manque ou apaiser quelque chose en moi ? » »

« La nourriture de pleine conscience, c’est exactement ça. »

« Être conscient que l’on mange. Être conscient et savoir analyser et équilibrer nos vrais besoins. Enlever vos interdits ! »

« Tous les repas sont sains si vous avez vraiment faim. »

« Remplissez-vous de plaisir et de bonnes énergies avant tout. »

Pour vous aider

« Si vous avez besoin d’aide au début pour vous lancer, n’hésitez pas à rencontrer un naturopathe.

Celui-ci saura vous coacher dans votre démarche, vous donner les bons conseils et vous rassurer si vous doutez de vous. »

Pour contacter Valérie par téléphone

06.49.15.41.25

Pour la suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *